Agression islamophobe et tentative de meurtre à Ninove : la police ne prend pas la plainte de la victime

 Agression islamophobe et tentative de meurtre à Ninove : la police ne prend pas la plainte de la victime

Nisrine, bruxelloise de 19 ans, a été victime d’une grave agression islamophobe et tentative de meurtre à Ninove. Insultée puis renversée par un chauffard le vendredi 11 juin, la police locale refuse d’enregistrer sa plainte et finit par plaider un « malentendu ». La jeune femme porte finalement plainte à Laeken au nord de la Région de Bruxelles-Capitale.

Nisrine est une jeune Bruxelloise portant le foulard. Assise dans un parking près du magasin où elle travaille en tant que caissière, un homme d’une cinquantaine d’années l’aborde en néerlandais par la fenêtre de son véhicule. Il l’agresse tout d’abord verbalement. « Il est arrivé devant moi, il a ouvert sa fenêtre. Il a commencé à m’insulter : « sale p***, sal*** », « retire ton voile de ta tête », « casse-toi », « retourne dans ton pays », raconte-t-elle au journal Le Soir.

Devant le silence de la jeune femme, l’homme lui crache au visage. Elle décide alors de rejoindre le magasin, pour éviter que la situation ne prenne une tournure plus grave. À ce moment, l’agresseur s’éloigne et fait marche arrière pour percuter Nisrine. « Je suis tombée sur mon côté droit. J’étais tellement sous le choc et j’avais mal, que je ne l’ai pas vu partir », rapporte-t-elle. Cette attaque lui cause des hématomes au bras et au genou.

Le lendemain matin, Nisrine décide de déposer plainte au commissariat de la ville de Ninove…qui ne la prend pas, tant que celle-ci n’a pas d’attestation médicale. La jeune femme dit avoir été traitée « comme de la me*** ». Elle se dirige donc vers le commissariat de Laeken, où elle a pu déposer plainte samedi après-midi pour « tentative de meurtre » et « racisme ».

Un « malentendu » selon la police

L’affaire a suscité des réactions jusque dans la sphère politique. « À force de laisser certains discours se banaliser, on en arrive à ça… Les propos et attitudes de certains en amènent d’autres à commettre ce genre de crimes et délits », a déclaré le bourgmestre Ridouane Chahid (PS) sur son compte Twitter.

Annelies Verlinden – Ministre de l’intérieur, a également dénoncé le racisme qu’a subi Nisrine. Ces faits « n’ont pas leur place dans notre société et nous devons tout faire pour éviter que cela ne se reproduise », a-t-elle dit. Elle a par la suite contacté le chef de corps de la zone de police concernée, Philippe de Cock. Après avoir mené son enquête, celui-ci finit par plaider qu’il s’agirait d’un « malentendu » et d’une « non-compréhension du caractère urgent de l’affaire par le personnel d’accueil ».

D’après la version de la police, la réception n’aurait pas compris que la jeune femme avait été renversée en voiture par son agresseur. « À aucun moment il n’a été question du fait qu’un véhicule l’avait percutée », se défend la police. Elle lui suggère alors de prendre rendez-vous.

Par ailleurs, 50% des plaintes au Comité P ont été déposées pour « manquements dans l’exécution de la tâche », selon Le Soir

À lire aussi

.