Le projet de loi anti-séparatisme vivement critiqué à l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe

Le projet de loi anti-séparatisme vivement critiqué à l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe

Le jeudi 22 avril, Mamoudou Malcolm Jallow, rapporteur général de l’organisation sur la lutte contre le racisme et l’intolérance, a dénoncé une loi qui compromet la dignité humaine :

Le texte en question est problématique à bien des égards. En ciblant les musulmans, il les stigmatise intrinsèquement, accroissant la suspicion et suggérant indirectement un lien entre ce groupe et les menaces étrangères ou terroristes

Mamoudou Malcolm Jallow

M. Malcolm Jallow craint que cette proposition de loi « ne serve à légitimer davantage la marginalisation des femmes musulmanes et ne contribue à instaurer un climat de haine, d’intolérance et, en définitive, de violence à l’encontre des musulmans ». Il conclut en appelant les parlementaires français « à protéger les droits de l’homme et les libertés fondamentales de tous les concitoyens et à éviter le risque de semer la division entre eux », car « dans le contexte européen actuel […], faire d’un groupe minoritaire un bouc émissaire par le biais d’une législation nationale crée un dangereux précédent qu’il faut éviter à tout prix ».

À lire aussi

.